Lionel Auvergne

Lionel Auvergne

Lionel Auvergne qui depuis le début de sa carrière dessine et modèle le corps humain, en portant son attention de plus en plus sur le mouvement, n’échappe pas à la règle. Il reconnaît lui aussi que le dessin pour la sculpture est essentiel. “C’est, dit-il, une réflexion quotidienne”. Je pense à l’herbe d’avant l’humanité, d’avant le langage. À un espace d’herbe où aurait dormi une bête, et qui en garda alors, insue de toute conscience, la forme, pour un instant.

Il faut pratiquer le dessin comme un musicien pratique son art, y revenir, y revenir sans cesse.